Recherche avancée
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Imprimer la page  Ajouter aux favoris  Envoyer à un ami  
Accueil
Le Programme National de la Statistique 2007-2011
›› Principaux Objectifs et Recommandations
›› Recommandations relatives aux statistiques économiques sectorielles

Agriculture et Pêche:

 1.   L’amélioration des statistiques agricoles passe par la mise en application du plan de développement et de mise à niveau de la structure statistique du ministère, notamment, à travers l’organisation (tous les dix ans) d’un recensement général de l’agriculture et le développement des enquêtes sur la structure des exploitations agricoles et la mise en place d’un réseau d’informations sur la comptabilité agricole (RICA). Elle passe, également, par  une meilleure connaissance de l’emploi (salarié et non salarié) dans le secteur agricole et par des efforts de rénovation statistique afin de mieux connaître le domaine agro-environnemental : pratiques culturales, inventaire forestier, dégradation des sols, eau, déchets, agriculture biologique, etc. Il est par ailleurs, nécessaire de poursuivre les efforts en vue d’améliorer la diffusion de l’information statistique sur le secteur agricole où des retards sont généralement enregistrés au niveau de la diffusion des résultats des principales enquêtes réalisées.

Industrie, Mines et Energie: 

2.   système d’informations statistiques du secteur industriel doit combler deux importantes lacunes persistantes relatives au suivi de l’investissement industriel et à la couverture du tissu des Petites et Moyennes Entreprises. Les sources statistiques utilisées doivent être renforcées et d’autres sources peuvent également être mises à contribution. Pour l’énergie, les statistiques doivent être renforcées au niveau des méthodes (concepts, définitions, harmonisation internationale, développement de modèles de prévision, simulation et prospective énergétique), et du contenu ( incorporation de statistiques détaillées de la consommation finale d’énergie, d’indicateurs d’évaluation de l’efficacité énergétique, des statistiques relatives aux énergies alternatives et renouvelables ). Enfin, une meilleure coordination technique entre les différentes structures concernées par les statistiques industrielles et énergétiques est également indispensable à l’efficacité de la collecte, traitement, analyse et diffusion des informations .

Commerce:

3.   Les actions de développement des statistiques du commerce intérieur et extérieur, des services et des métiers connexes, appellent au renforcement de la coordination interne et externe notamment avec l’INS et la BCT. Il est également recommandé d’avancer dans la connaissance statistique de thèmes importants pour l’évaluation et le suivi de la compétitivité du pays, le diagnostic économique et la prise de décision : le commerce informel et parallèle ; la structure de la distribution commerciale et ses caractéristiques ; les indicateurs de l’appareil du commerce extérieur.

Transport:

4.   L’absence d’un schéma directeur global fédérant l’ensemble des opérations statistiques dans le domaine du transport a constitué, jusqu’à présent, un frein au développement de l’analyse de l’information statistique pour la prise de décision. La mise en place, durant la période couverte par le PNS 2007-2011, d’un système d’information statistique sur le transport, par le Ministère du Transport, contribuera à relever ce défi. A cet effet, il est nécessaire de réorganiser les opérations statistiques du transport par grands domaines : transport de voyageurs, transport de marchandises, circulation routière, prix, emploi, etc. Il est également recommandé de consolider les opérations statistiques permettant un meilleur suivi des activités de transport assurées par le secteur privé et de mesurer l’impact économique et social de ce secteur privé, notamment en terme d’investissements et de création d’emploi. De même, l’amélioration des indicateurs de sécurité routière par un meilleur suivi des statistiques du parc automobile et des motocycles est recommandée. Enfin, la mise à niveau de la structure statistique du ministère, en la dotant notamment d’un personnel qualifié (surtout des ingénieurs statisticiens) et de moyens matériels est primordiale.

Tourisme, Artisanat et Loisirs:

5.   Le programme statistique consacré au secteur du tourisme devra observer quelques rénovations permettant une analyse plus précise du poids économique de ce secteur stratégique en Tunisie tant au niveau national que régional. En outre, un meilleur suivi statistique des entrées et sorties des tunisiens et étrangers aux frontières, selon le motif du voyage permettra de mieux appréhender le commerce des services, en terme de flux physiques et de mieux apprécier l’évolution et le développement du tourisme de santé en Tunisie. Il est aussi recommandé de suivre le flux physique des voyageurs, selon le lieu de résidence, plutôt que la nationalité. Par ailleurs, un effort  méthodologique doit être engagé concernant l’enquête satisfaction auprès des touristes pour mesurer les dépenses des touristes et évaluer la consommation touristique (flux financiers) dans le but de définir des produits touristiques adaptés à la demande. De même qu’une coordination technique de l’ONTT avec l’INS devra être engagée pour mieux apprécier la demande touristique interne, dans le cadre de l’enquête budget consommation des ménages de 2010. En outre, il est recommandé de consolider les bases actuelles du compte tourisme et initier les travaux nécessaires à l’élaboration du compte satellite du tourisme, avant l’échéance 2011. Enfin, en matière d’emploi, une réflexion soutenue devra être engagée pour conduire les opérations statistiques permettant une meilleure connaissance de l’emploi direct et indirect, permanent et saisonnier généré par l’activité touristique.

6.   Concernant les activités de loisirs, les améliorations possibles concernent, d’une part, la possibilité de tirer meilleur parti de la nouvelle enquête de l’INS, auprès des ménages, relative au Budget-Temps et, d’autre part, la possibilité d’affiner la composante dépenses de loisirs dans l’enquête quinquennale Budget-Consommation des ménages prévue pour 2010.

Technologies de l'Information et des Communications et autres activités de Services:

7.   En attendant les résultats de l’étude engagée, en 2006, par le Ministère des Technologies de la Communication sur l’élaboration d’une approche de suivi statistique et d’évaluation du secteur des Technologies de l’information et de la communication (TIC), ce secteur reste mal apprécié sur le plan statistique, à cause de ses spécificités trans-sectorielles. Deux exigences majeures sont à prendre en compte pour améliorer les statistiques relatives aux TIC. D’une part, un besoin de centralisation et une meilleure coordination des opérations statistiques s’imposent compte tenu du nombre important de SSP qui concourent aux principales opérations statistiques relevant de ce secteur. D’autre part, une meilleure couverture des activités du  secteur privé où les difficultés rencontrées résident notamment au niveau de l’estimation du poids du secteur privé en terme d’investissement, de valeur ajoutée, d’importation et d’exportations. Par ailleurs, il est recommandé d’engager un processus de rénovation de la statistique du secteur tertiaire, eu égard à l’importance des autres activités de services et le rôle quelles jouent dans la compétitivité des entreprises, dans un environnement concurrentiel fortement marqué par la développement des nouvelles techniques d’information et de communication. La difficulté statistique réside dans le fait que les TIC constituent aussi une composante indissociable des autres activités de service, plus précisément des services fournis aux entreprises.  En vue de mesurer le poids économique des TIC et des autres activités de service, il est important de réfléchir sur les possibilités techniques d’extension du champ de couverture et de réaliser une décomposition plus fine de ces activités. Cela passe nécessairement par une révision des nomenclatures d’activité (NAT) et de produit (CTP) et par un renforcement de la coordination technique pour un meilleur suivi des statistiques trans-sectorielles.

Bâtiment, Travaux Publics et Urbanisme:

8.   L’amélioration des statistiques de l’équipement, bâtiments et travaux publics recommande d’engager les actions au niveau de la disponibilité des statistiques en matière d’infrastructure routière, au niveau de la reprise de l’élaboration de l’Indice du Coût de la Construction et enfin au niveau du renforcement de la structure chargée de la coordination statistique, au sein du ministère, en la dotant de moyens humains et matériels afin qu’elle puisse mener à bien sa mission.

Environnement et Développement Durable:

9.   Les statistiques sur l’environnement et développement durable doivent être renforcées par une meilleure couverture du domaine en accélérant l’établissement des indicateurs du développement durable, en élaborant ou en consolidant les indicateurs relatifs à l’assainissement et aux gaz à effet de serre d’origine autre qu’énergétique  (agriculture, forêts, déchets,..) et par une coordination forte et organisée entre les partenaires concernés par ces statistiques.

 
 
 
  Consultez le calendrier des publications statistiques
Par quel biais avez-vous connu notre site?

 Moteur de recherche
 Publicité, journaux
 
www.tunisie-statistiques.tn